Ma semaine conspirationniste #2 : Des nazis au centre de la terre ?

Pendant une semaine, nous avons tenté de convertir une de nos Twenties aux vérités alternatives. Sa mission : ne s’informer qu’à partir de sites conspis…
28/09/2018

 

 

Aujourd'hui, je décide d'aller directement à la Fake News au lieu de la laisser venir à moi. Mon petit-frère m’a parlé d’une théorie du complot fort séduisante, impliquant des Nazis extraterrestres vivant au centre de la terre. J’aimerais en savoir plus sur cette croustillante vérité, plus qu’alternative.

 

 

 

Après avoir tapé dans mon moteur de recherche « nazis volcan centre de la terre conspiration », je suis tombée sur un film, sobrement intitulé « Nazis at the center of the Earth », sorti en 2016 (le film a obtenu la note de 1,7 sur Allociné, c'est important de le mentionner).

 

J'ai également découvert un site fascinant, Le Nouvel ordre Mondial, à la ligne éditoriale originale. A en croire les informations trouvées sur le site, les nazis auraient migrés au centre de la terre (oui, elle est creuse, y'a quoi ?), vers un royaume souterrain qui porterait le nom d’Agartha. Un nouveau monde, relié à tous les continents, par l'intermédiaire d'un vaste réseau de galeries et de tunnels tous-terrains. On sait maintenant d’où venait l’inspiration de Luc Besson quand il a écrit Arthur et les Minimoys (#REPTILIEN).

 

 

A nouveau, je suis intriguée par la rhétorique et l’usage permanant du conditionnel. C’est comme si la Fake News était autotélique. Là où l’article journalistique classique analyse des faits, agrémentés de quelques supputations subjectives, ici, la subjectivité s’affirme et les faits sont supputés, comme pour annoncer un renversement total des valeurs.

 

En revanche, en consultant d’autres sites, j’ai pu trouver des complotistes plus sûrs de leurs théories. Par exemple, il y a cet article, qui explique, avec un certain aplomb qu’Hitler a voyagé sur Mars en 1945. Toujours sur le même site, je trouve un autre article, où manifestement l’auteur s’est posé de bonnes questions : « La fonte de la banquise permettrait-elle désormais de rendre visibles les pôles ouverts qu'il faut continuer à cacher à l'humanité ? Sont-ils en guerre contre les Lémuriens qui pourraient faire partie des races alliées de l'Humanité ? Sont-ils en train de préparer la simulation d'une attaque extraterrestre comme évoquée par le Dr Steven Greer ? Sont-ils en train de vouloir nous cacher l'existence de races ET alliées de l'Humanité jusqu'à l'instauration du Nouvel Ordre Mondial par les Illuminati-Reptiliens ? ». Questions auxquels, vous vous en doutez, il n’a pas toutes les réponses. Un manquement auquel il tente de remédier à la fin de l’article, en nous proposant des lectures complémentaires, via des liens Amazone. Serait-il un influenceur du dark ? Le conspirationnisme s’articule-t-il autour d’un business idéologique lucratif ?

 

 

A l’issue de ce deuxième jour un autre constat s’impose : chaque site, chaque article, est relié à une foule d’autres sites et articles du même genre. Voudrait-on enfermer les conspis dans des bulles informationnelles ? Je découvre un véritable cosmos de la désinformation, réticulaire et aliénant. J’imagine qu’une fois pris dans les mailles d’un tel filet, il peut devenir difficile d’en sortir, surtout pour les esprits les moins armés. Avec l’œuvre du big data, on risque d’être toujours redirigés vers d’autres pages, d’autres sites et forums alternatifs. Un genre de lobotomie digitale.

 

 

De mon côté, en tous cas, pas de panique. Je n’ai déjà plus le courage de lire les articles jusqu’au bout. Des mots comme «  Reptiliens » ou « illuminatis » me fatiguent d’avance. D’autre part, le gouvernement américain est à nouveau présenté à l'instar d'un grand orchestrateur, d'un coupable machiavélique, qui serait de tous les complots. Un genre de grand-méchant loup sacrificiel. Tout tourne autour d’eux, mais personne ne parle de leurs vrais crimes, comme s’il fallait réinjecter une bonne dose de fiction dans le réel pour en faire ressortir certains éléments. C’est vrai ça, pourquoi personne n’évoque les agissements de United Froots et de la CIA en Amérique du Sud ? Un acharnement puéril, qui devient lassant.

 

J’aimerais être surprise, j’aimerais pouvoir me faire peur, me laisser tenter par certaines explications, malheureusement, je crains d’être trop rationnelle. Qu’en sera-t-il demain ?

 

 

Par Carmen Bramly, 23 ans, écrivain 

Insta : https://www.instagram.com/voiturehommes/

 

 

 

Rechercher

×