Ma semaine conspirationniste #4 : La « fachosphere »

Pendant une semaine, nous avons tenté de convertir une de nos Twenties aux vérités alternatives. Sa mission : ne s’informer qu’à partir de sites conspis…
16/10/2018

 

Pour ce quatrième jour, j’ai à nouveau consulté la liste des sites conspirationnistes et je suis tombée sur Infowars, un site à la présentation soignée. Une façade proprette, qui invite à passer d’article en article sans trop se méfier. 

 

 

On sent cependant que de gros moyens ont été investis. La DA est propre et la table des matières, a priori inoffensive. Rien à voir avec les sites consultés depuis le début de cette expérience. Ce n’est qu’en lisant les titres que l’on comprends les marottes et par là même la nature du site, d’obédience très, très, très à droite : « TOMMY ROBINSON FEARS FOR HIS LIFE AFTER BEING MOVED TO HEAVILY MUSLIM-POPULATED PRISON » ou encore « MEP SLAMS EU GLOBALISTS FOR “ISLAMIC INVASION” OF EUROPE ». D’ailleurs, dans un article publié sur le site, Infowars se défend d’être un site pour suprématistes blancs, comme l’en a accusé Media Matters. Afin d’endormir tout soupçons, sur ce site, on trouve également de vraies infos, comme cet article concernant la prise d’otage de la rue des Petites Ecuries, résumé d’un autre article du Daily Mail britannique, connu pour sa ligne éditoriale à la fois populaire et conservatrice.

 

Il en va de même pour le site français Egalité Et Réconciliation fondé par Alain Soral, dont la promesse quasi utopique n’est pas vraiment à l’image du contenu (oui, je devais y faire un tour).

 

 

Si l’univers visuel du site est plus sombre, plus inquiétant, il n’en reste pas moins qu’au premier abord et sans vraiment lire les titres, on pourrait se laisser avoir. Bien sûr, un site qui propose à ses lecteurs de faire des dons, surtout en bitcoin, ça peut sembler louche. La fachosphère a ses raisons que la raison ignore ?

 

 

 

J’en ai vite marre, surtout que je ne mords pas vraiment au clickbait. Je me promène sur le site sans rien trouver de vraiment intéressant à lire. Je passe alors à F de souche, histoire de corser encore un peu plus l’expérience. Le site se présente comme une revue de presse nationale et internationnale, faisant un tour d’horizon de l’idéologie conspi d’extrême droite. J’ai l’impression d’avoir plongé dans une dimension parallèle, où la petite « journalope » en devenir que je suis n’est pas vraiment la bienvenue. Comble de l’ironie, le site possède une section « désintox ». C’est elle qui m’intéresse le plus, le reste étant relativement galvaudé, vu, vu, vu et revu (les musulmans blablabla, les migrants blablabla, la presse blablablabla). Bon, finalement, c’est une nouvelle déception. Toujours les mêmes ritournelles, et aucune envie de cliquer sur aucun de ces articles.

 

 

D’ailleurs, ces sites sont plus facho que conspi’ (oui, apparemment, il y a une grosse différence). J’envoie quelques messages à des amis, pour leurs demander de m'indiquer d'autres sites conspis, un peu plus savoureux. J’en ai assez d’errer sans but.  Je reois quelques réponses, la plupart négatives, et une, me recommandant chaudement d’aller faire un tour sur le site de Steve Bannon, l’ex conseiller de Trump, Breitbar.

 

 

Je clique sur un premier article, tournant en dérision le geste d’un démocrate qui se serait aspergé le visage avec une bombe lacrymogène pour dénoncer la volonté du gouvernement d’armer les professeurs dans les écoles et les lycées. Pour l’instant, ce n’est pas bien méchant, juste idiot. Voyons la suite. Je fais une recherche, sur le site, afin de voir quels articles sont associés au nom Donald Trump. J’en trouve un, au titre alléchant : « Donald Trump Trolls Media with positive comments on Kim Jung Un », qui n’est d’ailleurs pas vraiment un article, mais se présente plutôt sous la forme de quotes. Presque aucun commentaire n’est fait, seuls les mots du présidents américain sont restitués, avec quelques détails de contexte. Le président se serait moqué de la presse par quelques commentaires sarcastiques, expliquant que son peuple devrait parfois se comporter comme le peuple Nord Coréen, si docile et bien élevé.  « He (Kim Jung Un) speaks and his people sit up at attention. I want my people to do the same ». C’est tout. Même Konbini n’oserait pas se montrer aussi laconique. Histoire de ne pas finir sur une note déceptive, je survole rapidement les titres de la rubrique « Big Hollywood », où j’apprends que Samuel L. Jackson aurait tweeté des propos homophobes au sujet de Donald Trump, que Catherine Zeta Jones en aurait plus qu’assez de s’excuser d’être riche et belle et que l’émission Ru Paul Drag’s Race formerait les « Marines de la télé réalité ». J’en ai assez vu et lu. C’est fini pour aujourd’hui !

 

N.B : les sites conspirationnistes dévitalisent et épuisent vos capacités cérébrales.

 

 

Par Carmen Bramly, 23 ans, écrivain

Rechercher

×