L'amour des fripes #2

Suite à notre article fripes à la Recyclerie, nous voici cette fois chez Guérisol, Place de Clichy, à la rencontre des Twenty chineurs de bons plans.
11/08/2017

 

 

Fanny, 26 ans

 

 

 

« J’ai choppé pleins de trucs aujourd’hui, mais mon coup de coeur revient à ce petit top rose, dos nu. Je pense le porter à ma prochaine soirée, pour faire ma cagole ! Dans les friperies, j’aime l’originalité. Je n’ai pas de budget, j’achète tout ce qui me passe sous la main. Le pire fashion faux pas, selon moi, ce serait d’être classique, ou trop dans le déjà vu. La mode c’est ma vie, ma passion, je me nourris de ça. »

 

 

Njeri, 20 ans, photographe

 

 

 

« Aujourd’hui j’ai trouvé un somptueux jogging néoprène Adidas kaki, style 90’s, pour 5€. Je me verrai bien tout faire avec, sauf du sport !

Mon conseil pour les personnes qui vont pour la première fois en friperie : n’ayez pas peur du bordel : plus c’est bordélique, mieux c’est. Moins c’est rangé, moins c’est cher, plus il y a de trésors. Les bacs à 1€ de chez Freep Star sont une mine d’or : parfois je pars avec un budget de cinq euros, je reviens avec 5 trucs. Les fripes/magasins comme Hippie Market, c’est pas mon délire. Le pire fashion faux pas ? Porter quelque chose qui ne te va pas. »

 

 

Lucas, 23 ans, étudiant en philosophie

 

 

 

« Ma pièce la plus intéressante est ce haut totalement improbable aux allures chinoises. Ce n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de porter donc ça me permet de changer d’univers : je me vois bien prendre le thé avec ma grand mère en portant ce vêtement. Guerisol, c’est un endroit où je peux recharger mon inspiration. Je ne regarde pas Instagram : d’ailleurs je n’ai même pas de compte. Lorsque je n’écris pas, j’achète pleins de fringues et je me déguise chez moi. Tu viens avec 25-30€ et tu repars avec le jackpot. Il n’y a pas de fashion faux pas : la mode n’a pas de limite. »

 

 

 

Lydia Menez, 21 ans, étudiante

 

Rechercher

×