Les millennials et le luxe

Pour cette génération, un brin bling-bling, le luxe fait encore rêver. À l’image du Gucci Gang, la très jeune génération se rêve à porter du Louis Vuitton, Balenciaga, Yves saint Laurent & co.
30/05/2017

 

 

 

Chaque année, le marché mondial du luxe croit. Selon le cabinet de conseil Bain & Co, les millénnials et la génération Z représenteront 45% du marché total du luxe en 2025.  Autre exemple : Gucci a vu ses ventes en ligne grimper de 86% au 1er trimestre 2017, portée notamment par son succès auprès des millenials.

 

Federica Levato, co-auteur de l’étude, explique que les marques doivent « être obnubilées par le client et penser comme un millennial ». En d’autres termes, il faut pousser à l’achat par un « ensemble d’interactions avec le client », qui ne se limite plus simplement à une transaction en magasin. Désormais, pour susciter le désir, les marques usent de différents supports et jouent la carte de la subtilité.

 

 

 

 

Millennials et luxe intimement lié

 

Les égéries sont de plus en plus jeunes  (Lily-Rose Depp, née en 1999, égérie Chanel) tout comme les it-girls (le clan Jenner ou Hadid   pour ne citer qu’elles). Luxe ne rime plus uniquement avec qualité et savoir-faire, mais pour cette génération, avec évasion, réinvention et différenciation.

 

Même si nous ne pouvons pas tous nous permettre d’acheter des marques haut de gamme, Sophie Fontanel, journaliste chez l’Obs, sait pourquoi le luxe aiment les jeunes « si une marque de luxe sait faire envie, le jeune ira illico trouver quelque chose de similaire en fripes, ou bien même quelque chose de la marque mais ancien. Tout ça participe au cool de la marque. C’est une question d’image ».

En gros, le millennial vaut de l’or.

 

 

 

Par Lydia Menez 20 ans

 

Photos @lisabouteldja sur Instagram

Rechercher

×