Marcus Hutchins, ce twenty superman du hack !

À tout juste 22 ans, Marcus Hutchins a réussi à stopper une cyberattaque mondiale.
18/05/2017

 

Ce weekend, le monde entier a connu une cyber attaque de grande ampleur. Plus de 300 000 ordinateur tout autour du globe ont été touchés par un « rançon logiciel » qui garde en otage les fichiers qu’il pirate, tant qu’une rançon de 300 dollars n’a pas été versée. Nommé WannaCry, le logiciel malveillant a bel et bien donné envie de pleurer aux entreprises, hôpitaux, banques et autres sociétés touchées. Jusqu’à ce que Marcus Hutchins aka Malwaretechblog sur Twitter, jeune informaticien dans la cyber-sécurité, les sauve par accident.

 

En surfant sur les sites habituels liés aux menaces informatiques, il a vu le signalement de quelques victimes du « rançon logiciel » avant de comprendre que celui-ci se propageait dans le monde entier. Il raconte qu’à l’aide d’un ami chercheur, il a réussi à identifier la source du problème. En effet, le logiciel était conçu pour se connecter automatiquement au nom de domaine « .com », comportait des caractères sans aucun sens et n’appartenait à personne. Lorsque Marcus a acheté 10,69 dollars le nom de domaine laissé dans le code du virus et enregistré celui-ci, s’en était fini de WannaCry.

 

« C’est beaucoup de stress… Je suis ravi d’avoir stoppé le rançongiciel, mais la gloire, ça ne me satisfait pas. »

 

Revers de la médaille ? L’intérêt immédiat des médias. A l’origine, le jeune homme souhaitait rester anonyme, mais il a vu son visage apparaître en Une des journaux britanniques et s’est retrouvé harcelé par des journalistes du monde entier, lorsque son nom et son lieu de résidence ont été dévoilés par le Daily Telegraph, le Sun et le Daily Mail. Le jeune homme dit avoir reçu environ 3000 mails (plus d’une centaine de demandes d’interview rien que de la BBC) et répondu en direct à des milliers de messages Twitter. Malwaretech a annoncé s’inquiéter pour sa sécurité et celle de ses proches du fait du dévoilement de son identité. Traqué par les médias, il s’est enfermé chez ses parents et prévoit de dormir (un repos bien mérité pour celui qui n’a dormi que 6 heures en 3 jours) puis de partir en vacances afin d’échapper aux vautours qui le harcèlent.

 

Par Eileen Dautry, 18 ans, étudiante

 

Rechercher

×