Message d'erreur

  • Notice : Trying to get property of non-object dans main_field_formatter_view() (ligne 753 dans /data/www/deploy-twentymagazine/releases/20170317140157/drupal/sites/all/modules/custom/main/main.module).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans main_field_formatter_view() (ligne 754 dans /data/www/deploy-twentymagazine/releases/20170317140157/drupal/sites/all/modules/custom/main/main.module).

Un peu plus pulpeux, merci.

Alors même que la génération Z revendique l’acceptation de ses défauts physiques et du corps dans son imperfection, la chirurgie esthétique pourrait (encore plus) exploser dans les années à venir.
19/04/2017

 

 

 

Des cliniques anglaises ont dévoilé des chiffres sur leur fréquentation : le remplissage cutané a augmenté de 35%, dont 22% de lipoplastie (augmentation des lèvres). Plutôt accessible car cheap, et ne demandant pas d’opération lourde, cette chirurgie esthétique low-cost est devenue très populaire. Les personnalités influentes d’Instagram et les célébrités appréciées des millenials sont nombreux(ses) à user de ces artifices très tôt, parfois avant leur majorité. 

 

 

Lindsay Lohan, Keira Knightley, Miley Cyrus, Ashley Tisdale, Megan Fox… elles n’ont pas attendu d’avoir des rides pour gonfler leurs pommettes ou repulper leur bouche. 

 

L’incarnation de la pop culture, du selfie et des réseaux sociaux, le clan Kardashian-Jenner, est la références des jeunes femmes de moins de trente ans qui se rendent dans les cliniques pour faire retoucher leurs visages. En 2015, le « Kylie Jenner challenge », qui consistait à faire gonfler ses lèvres avec les moyens du bord (à l’aide d’un bouchon, d’une bouteille ou d’un gobelet, l’utilisatrice provoque un effet ventouse faisant une bouche généreuse mais éphémère), est naturellement passé à l’étape supérieure, et donc sur le billard. 

 

 

Le choix du botox pour les 19-34 ans a augmenté de 87% entre 2011 et 2016, selon The American Society for Aesthetic Plastic Surgery. Pour le Dr. Jean-Louis Sebagh, les injections ont toujours été populaires, ce qui a changé étant les raisons de vouloir en faire. Les millennials seraient entrées dans « l’ère du narcissisme », ce qui, couplé à la chute du tabou de la chirurgie esthétique chez les stars, leur procure insécurité et besoin d’atteindre un idéal de beauté tel que dicté par les selfies de Kim sur Snapchat. 

 

La chirurgie s’est si bien démocratisée que les chirurgiens ont désormais des comptes Instagram sur lesquels ils postent des vidéos de petites opérations effectuées sur leurs patients consentants en accéléré. Injonctions dans les fesses, le front, le nez, les lèvres… Le processus est court, soit-disant indolore et sans effets secondaires. 

 

La génération Z se dirige-t-elle vers un futur de clones des Kardashians-Jenner, fesses rebondies et lèvres charnues ? 

 

 

 

Par Mélanie Tillement, 22 ans, étudiante

Rechercher

×