Profession : Imposteur

Et si l’élection de Donald Trump était en réalité le plus grand hoax de l’univers ?
14/12/2016

New York, le 16 Novembre 2020,

Quatre ans déjà et l’Amérique prépare ses au revoir à l’homme qui selon le secrétaire général de l’ONU à « sauvé le XXIème Siècle ». Retour sur les quatre ans de mandat qui ont changé le monde et l’humanité.

Le 9 novembre 2016, le monde se réveille les cheveux ébouriffés, encore sous le choc d’une élection qui restera dans l’histoire : Donald Trump devient président des Etats-Unis. Comment l’Amérique a-t-elle pu élire un homme qui s’apparente au gros méchant de l’étoile noire ? Un homme qui est certes raciste, misogyne, impulsif mais le pire… c’est qu’il est beauf !

Mais en janvier 2017, c’est la surprise générale ! Le coup de théâtre ! Dans un discours à Washington, chaussant les mocassins de Martin Luther King, Donald Trump se dévoile sous son vrai visage. Devant une audience médusée, il explique que 15 ans auparavant, il a ressenti l’envie profonde de servir son pays. Ne pouvant reculer devant une telle motivation, il contacta alors deux de ses amis les plus proches : Christopher Nolan et Quentin Tarantino (des camarades du CE2), pour l’aider à créer le personnage qui le ferait gagner aux élections présidentielles de 2016. Le plan s’est alors mis en place en deux étapes :

Etape 1 : Interpréter le personnage le plus arrogant, fermé d’esprit, et irrespectueux du XXIème siècle.

Etape 2 : Attendre que le monde soit dans une crise sans précédent pour sortir du bois avec des déclarations toujours plus choquantes.

Un plan de génie qui lui vaudra l’Oscar 2019 du meilleur acteur « hors films » (catégorie spécialement créée pour lui). Oscar qui lui sera remis par Leonardo DiCaprio ému aux larmes de remettre ce prix à celui qu’il appelle « le sauveur de l’environnement ». Et oui, Donald Trump n’est pas l’homme que 2016 a connu. Surprenant, non ? Durant ses quatre années de présidence, Donald Trump ne fit qu’interpréter différemment ses promesses de campagne :

-          Il entreprit la construction d’un mur à la frontière mexicaine mais stoppa le chantier à sa genèse afin d’utiliser le ciment pour construire une résidence géante qui accueillera les peuples opprimés du monde entier. Le président mexicain, touché par autant de bonté, décida de cofinancer les constructions, et ce fut le début d’une longue et solide coopération économique entre les Etats-Unis et le Mexique.

-          Il fit passer une loi qui rendit le port d’armes obligatoire pour tout le monde… mais seulement entre mars et octobre et si le pistolet est chargé d’eau. Son but était de rassembler toutes les cultures, toutes les religions, tous les peuples sous ce qu’il appelle « la folie de la bataille d’eau ». Il devint alors l’idole des enfants qui le surnommèrent rapidement Tonton Doni.

-          Il entama un long processus de paix pour permettre aux étudiants américains de partir en Erasmus en Chine, en Russie et même en Afghanistan. Vladimir Poutine déclara lui même « Donald m’a fait comprendre que toutes ses années de tensions entre nos deux pays n’étaient qu’artificielles… J’ai alors tout de suite accepté ce programme d’échange pour les étudiants américains et russe. Je suis même prêt à l’ouvrir aux étudiants du monde entier afin de constituer une communauté mondiale de la jeunesse… à l’image de Twenty en France ! »

Par ailleurs, Donald Trump s’excusa pour l’ensemble de ses punchlines choquantes durant sa campagne. Il insista pour faire comprendre au monde entier qu’il ne jouait qu’un personnage. « Les femmes je les attrape par la chatte, comment avez vous pu croire que je dise une chose pareil ?! » déclara le président, en feuilletant un recueil de ses pires sorties. Enfin, Donald termina son mandat en favorisant la place d’une femme pour la candidature républicaine de 2020.

Aujourd’hui, les Etats-Unis se séparent de l’un de leur meilleur président depuis Abraham Lincoln celui que l’on surnomme « le Nelson Mandela de l’année 2020 », The Donald Trump.

 

Par YuuGo, 21 ans, élève au Broadway Dance Center de New-York 

 

Rechercher

×