Le Twenty Crush de la semaine : Farr

Vous ne les connaissez pas encore ? Il est temps de faire une mise à jour. C’est la nouvelle signature du label français Roche Musique. Un projet mêlant electro, soul et pop alternative.
06/11/2019

 

Formé du chanteur californien Roméo et du producteur anglais Linden Jay, ils se rencontrent il y a tout juste deux ans dans un studio à Londres. De là naît une fusion totale et  ils décident de lancer FARR. Twenty est parti à leur rencontre à l’occasion de leur première date parisienne au Sacré, en première partie d’Hayden James.

 

Comment tout a commencé entre vous deux?

Roméo : J’étais en voyage à Londres pour composer et écrire en studio avec Linden, on s’était jamais rencontré avant : ça a été amusant et très naturel ! On a composé notre premier single ‘Down’ puis je suis repartie à Los Angeles tout en restant en contact avec et lui de son côté a continué de m’envoyer des productions. Un soir alors que lui allait se coucher, j’ai écris sur un de ses beats et c’est comme ça que notre titre ‘Blades’ a vu le jour.

 

Quelle était votre vie avant FARR ?

Linden : Très ennuyant ! (rires).

Non plus sérieusement, j’ai travaillé sur plusieurs projets en tant qu’auteur, producteur donc  j’avais beaucoup de projets et je sentais que beaucoup n’allaient pas voir le jour car ça sonnait jamais assez juste pour les artistes.

 

Ça a été facile de mélanger vos deux univers ?

Roméo : Oui, je pense qu’avant de se rencontrer, on a essayé tous les deux de trouver notre voie directe dans la musique. Ensemble, nous avons trouvé un bon rythme qui fait que nos sons se sont vraiment bien fondus. Nous avons tous les deux les mêmes goûts musicaux avec beaucoup d'influence, plus ancienne, mais aussi beaucoup d'influence actuelle et main dans la main cela s'est parfaitement déroulé pour l'écriture de notre musique.

 

 

Quel est votre vision de la musique ?

Linden : C’est un temps fou car tout n’a jamais été aussi ouvert et accessible. Tous les artistes que ce soit des rappeurs, chanteuses sont libres de sortir leurs créations quand ils veulent. Par exemple, les musiciens sont très en vogue, regarde à la radio, il y a énormément de guitaristes, on bascule à nouveau dans une proposition live et de qualité.

 

Roméo : Tout est accepté aujourd’hui. Les gens de l’industrie n’ont jamais été aussi ouvert d’esprit que maintenant, tu ressens que désormais la vraie musique est de retour. C’est une bonne période pour être un artiste ! On essaye tous d’exister et évoluer sur la scène électronique.

 

Que voulez-vous ressentir quand vous êtes sur scène? En quoi les concerts sont importants pour vous ?

Linden : Lorsque nous jouons, c’est vraiment important de ressentir une connexion avec le public mais aussi de pouvoir interagir avec eux. Nous voulons que le public éprouve l'énergie entre Roméo et moi. Pouvoir faire de la scène nous donne une meilleure idée de ce que le public aime, c’est avec ça qu’on arrive à creuser davantage.

 

Dites m’en plus sur votre nouveau single Paranoid.

Roméo : C’est long ! On l’a écrit il y a deux ans lorsque je suis retourné sur Londres. C’était l’anniversaire d’un de mes meilleurs amis à Los Angeles et mon ex sortait avec eux pour fêter ça. Étant loin, j’ai commencé à imaginer toute une série d’événements qui font que ça m’a rendu parano. Et dans le même, il y avait tout un contexte politique international : Theresa May venait de se faire élir et Donald Trump était au pouvoir depuis déjà six mois.

 

Linden : Exact ! On est allé au studio, j’ai joué les accords au piano en boucle pendant des heures puis on a finit par sortir un son !

 

 

Et l’album dans tout ça?

Linden : Ça fait longtemps qu’on fait ça, nos attentes sont faibles dans le sens où on est excité à l’idée de le sortir, si ça devient un gros succès, tant mieux et si non, on ira simplement de l’avant et on essayera de faire mieux, on est juste content d’être ici en vrai !

 

Roméo : On est pas à plaindre, ça fait trois mois que nous sommes en tournée, on aime jouer et partager nos nouveaux sons. En y repensant, on faisait un concert et une fille de Copenhague chantait clairement chaque mot de la chanson.

 

Qu’est-ce que les français doivent se rappeler de vous ?

Qu’on sera de retour très prochainement ! Puis on ne veut pas manquer une occasion de manger une nouvelle fois à Paris bien évidemment ! On adore nos fans français !!

 

Pour découvrir leur dernier single : https://open.spotify.com/artist/0eHwH1Ze2lRt6KOGw1T3rq?si=yLUh7SXRQMSemL...

.Et pour suivre leurs dernières actus : https://www.facebook.com/FARRMusic/

 

Par Selena Faider 

Rechercher

×