Melle Brown : " La meilleure façon pour un artiste de se démarquer est d’être lui-même "

Flèche montante de la scène anglaise, à tout juste 22 ans elle vient de sortir son deuxième EP. Rencontre avec Melle Brown.
05/06/2019

 

 

TWENTY : Qui es-tu? Quel est ton parcours?

Melle Brown : Je suis un producteur de musique, DJ et animateur de radio âgé de 22 ans, qui a grandi dans le nord-ouest de Londres. Je produis de la musique depuis l'âge de 14 ans et j'ai étudié les arts de la scène quand j'étais jeune, mais j'ai décidé de me consacrer sérieusement à la production musicale à la fin de mon adolescence et je suis allée à l'université pour l'étudier. À l'université, j'ai décidé d'explorer mon amour pour la radio, je me suis entraînée avec Reprezent et j'ai maintenant une émission hebdomadaire sur Reprezent Radio, l'émission Brown X Blue 'avec le co-animateur Blue Canariñho. J'aime la musique soulful, que ce soit house soulful, neo soul ou jazz.

 

TWENTY : Comment définir la culture musicale qui règne sur Londres ? Comment expliques-tu cela ?

Melle Brown : Je considère la musique et les arts comme le cœur de notre ville. Nous défendons chacun son son et embrassons la culture, à travers toutes les différentes stations de radio, publications et événements. C'est vraiment une belle chose d'en faire partie ici à Londres.

 

 

TWENTY : Comment évolue la nouvelle scène britannique ?

Melle Brown : La scène évolue à travers la fusion de cultures et de genres différents ; avec des gens plus disposés à écouter de la nouvelle musique et à faire évoluer leurs goûts. Ici, à Londres, les musiciens ont un sens de l’unité sans égal dans le monde.

 

TWENTY : Comment un artiste parvient-il à se démarquer au Royaume-Uni ?

Melle Brown : Je pense que la meilleure façon pour un artiste de se démarquer est d’être lui-même et de découvrir ce qui rend sa musique unique, puis de l’utiliser, en plus de créer vos propres opportunités et de créer une bulle autour de vous par le biais de réseaux / amis qui aiment votre musique et sont prêts à vous soutenir.

 

TWENTY : Comment s’est fait la connexion avec votre label Future Bounce?

Melle Brown : J'ai rencontré Jamz à un concert de ThisIsWired auquel nous étions toutes les deux DJ, nous nous sommes présentés et elle était intriguée par le fait que je produisais de la musique, alors elle a demandé à en entendre. J'étais DJ à l'époque, donc c'était assez facile d'en faire le titre suivant. Elle a adoré et le reste était de l'histoire.

 

 

TWENTY : ‘Background Noise’ a reçu beaucoup de soutien de la part de Toddla T, MistaJam, Julie Adenuga et Elton John, cela représente ton EP ?

Melle Brown : J'avais une telle relation de haine amoureuse avec Background Noise lors de la production, la chanson a subi de nombreux changements et j'ai donc eu du mal à les comparer, mais un jour, il y a eu un déclic et je savais ce que je devais faire. À partir de ce moment-là, j'ai adoré l'écouter moi-même et je me dis souvent : "Comment ai-je réussi à faire ça" (Rires). C'est assez accrocheur et porte des fils de la façon dont le reste de l'EP sonne alors j'ai pensé que ce serait un super pour commencer tout avec. Le soutien pour cela a été impressionant pour le moins, je suis très reconnaissant pour chaque jeu radio et chaque flux !

 

 

TWENTY : Qu'est-ce que ton deuxième EP signifie pour toi?

Melle Brown : J'ai travaillé si dur dessus et je suis tellement content que ce soit enfin arrivé. C'est le résultat de mois de travail, de lutte et de doute parfois, mais elle contient également de très bons souvenirs de toutes les sessions en studio et de l'ensemble du processus. Je ne pourrais pas être plus excité que les gens l'écoutent et l'apprécient !

 

 

TWENTY : Quels artistes ont attiré votre attention ces derniers mois / semaines ?

Melle Brown : Récemment, j'ai entendu un morceau d'Isabelle Brown que je ressens vraiment, son ton et sa composition sont magnifiques! D'autres sont Emmavie, Ricardo Williams, Vonné, Siprell, BlueLabBeats et Olivia Nelson.

 

Par Selena Faider 

Rechercher

×