TWENTY QUARANTAINE #15 : L'interview confinée de Vidéoclub

En cette période de quarantaine, Twenty vous donne la parole et vous permet de tout partager avec nous : envies, angoisses, rêves, coups de gueule, coups de coeur... Aujourd'hui, nous avons rencontré Adèle et Matthieu, de Vidéoclub !...
01/05/2020

 

TWENTY : Est-ce que le confinement vous a permis d'apprendre quelque chose sur vous ?

Adèle : Pour ma part, cette pause forcée me fait du bien. Elle m’a permis de me retrouver seule alors que la période était assez dense et de reprendre des forces pour la suite du projet qui va être deux fois plus speed. Je me suis rendue compte, un peu comme tout le monde de la saveur des choses simples que l’on pensait acquises comme se balader, voir ses amis, faire de la musique en groupe, profiter du beau temps. J’ai hâte de retrouver toutes ces petites choses qui rendent la vie plus belle au quotidien.

 

TWENTY : Si vous deviez tenir un journal de confinement, qu'est-ce que vous écririez dedans ? 

Adèle et Matthieu : Pendant cette période nous avons fait des livres et des films nos meilleurs alliés alors notre journal de confinement ça donnerait sûrement un truc comme une liste interminable de nos oeuvres favorites. Matthieu fait le plein de connaissances sur la vie de Jim Morrison, alors il a regardé son biopic et lu ses livres. Pour Adèle, c’est plus un marathon Woody Allen en ce moment.

 

TWENTY : Qu'est-ce que vous faites que tu ne faisiez pas avant ?

Adèle et Matthieu : La cuisine. Habituellement quand nous sommes sur la route nous avons l’habitude de déjeuner et dîner dans les salles, en déplacement on est souvent fatigués alors on commande à manger et quand on est de retour dans notre appartement on fait le plein de pâtes carbonara. Si nous n’avions pas cherché à cuisiner d’autres plats, on aurait prit plusieurs dizaines de kilos !

 

TWENTY : C'est quoi le truc le plus chelou que vous ayiez fait jusqu'à présent ?

Adèle et Matthieu : Ce n’est pas vraiment chelou mais plutôt anecdotique. Avec le confinement Matthieu s’est trouvé une passion pour le baseball et sort en faire juste en bas de notre studio. La police a fait une drôle de tête quand elle nous a croisé avec une batte de baseball à 22h dans notre petite rue. Promis on a rien cassé !

 

TWENTY : Est-ce que vous aussi vos parents ont découvert les MEMEs cette année ? C'est quoi votre MEME préféré ?  

Adèle et Matthieu : Il y a une vidéo qui a été détourné pendant la quarantaine d’une danse avec un cercueil. Elle nous a fait beaucoup rire... Sinon pour Adèle il y en a mille des memes, c’est une utilisatrice addictive de Tiktok.

 

TWENTY : C'est quoi le morceau que vous écoutez en boucle en ce moment ?

Adèle et Matthieu : Odezenne a sorti une nouvelle chanson avec un clip réalisé grâce à une centaine de vidéos envoyées par des fans. Le clip est très beau, la pochette est parfaite et la musique nous accompagne partout en ce moment. C’est à dire chez nous puisqu’on ne peut pas sortir.

 

TWENTY : Beaucoup de gens n'arrivent plus à créer, en confinement... c'est votre cas ?

Adèle et Matthieu : Pour Matthieu, confinement ou non c’est toujours la même chose. C’était plus compliqué pour Adèle.

Adèle : J’ai eu l’impression de me forcer au départ, comme si le confinement devait nous rendre plus productif que d’habitude. Au final, avec le temps j’ai trouvé mon rythme et je ne fais pas toujours la même chose. J’alterne entre écrire et faire des petits dessins nuls sur le carnet que je me suis acheté au début du confinement.

 

TWENTY : Qu'est-ce qui vous manque le plus ?

Adèle et Matthieu : Nos amis, faire la fête… Et surtout nos concerts. Récemment Sarah qui est notre maman de tournée et qui nous manage avec le père de Matthieu a réalisé une vidéo de 15 minutes avec toutes les images qu’elle avait tournées depuis le début de notre tournée. Ça nous a beaucoup frustrés, on les regarde en boucle et l’ambiance nous manque, rencontrer nos auditeurs, chanter nos chansons avec eux. D’autant plus que notre dernier concert avant l’arrivée du virus c’était les Francofolies de La Réunion et le public avait mis la barre très haute. C’était sûrement les sensations les plus fortes qu’on n’ait jamais vécu sur scène !

 

TWENTY : Vous l'imaginez comment la vie post confinement ? 

Adèle et Matthieu : D’un point de vue personnel et professionnel nous sommes très optimistes ! On prépare plein de choses et cette longue pause nous a permis de peaufiner des morceaux qui seront sur notre album, terminer l’écriture. D’un point de vue plus général, on espère que le monde entier saura en tirer des leçons… écologiques, morales, changer ses habitudes

 

 

TWENTY : C'est quoi le premier truc que vous ferez quand le confinement sera levé ?
Adèle et Matthieu : Les amis ! Repasser du temps avec eux, notre famille et retrouver notre ville (Nantes) qu’on aime tant.

 

 

Par Carmen Bramly 

Crédit Photo : Aube Perrier 

Rechercher

×