Les newcomers de la semaine #3 - Eglantine, Ghazi et Alix

Chaque semaine, Twenty vous fait découvrir les talents de 16/25 ans qui dessinent les grandes lignes du monde professionnel et créatif de demain.
07/01/2018

 

 

 

Eglantine. 21 ans

 

 

Qui es tu ? Est ce que tu travailles sur un projet particulier en ce moment?

Je m'appelle Eglantine, j'ai 21 ans, j'entre en deuxième année de journalisme. Depuis quelques temps je travaille sur un atelier d'éducation aux médias avec la ville d'Issy-les-Moulineaux.

 

Décris toi en 3 mots.

Curieuse, obstinée, émotive.

 

Ce que tu aimes le plus au monde ? 

Rire ! Car sans l'humour et la légèreté, on est que des robots.

 

Ce que tu aimerais voir disparaître du monde ?

La bêtise. C'est la mère de toutes les guerres, car lorsqu'on n'arrive pas à communiquer, échanger, débattre sans en venir aux armes et à la mort c'est que celle-ci est enracinée chez chaque homme. Comment éradiquer la bêtise ? Par l'éducation.

 

La dernière chose dont tu es la plus fière ?

Ma petite soeur qui vient d'avoir son code à seulement 15 ans.

 

La dernière chose qui t'as rendu triste ?

La mort de Jean Rochefort. Il me semblait éternellement jeune. Cela arrive même aux meilleurs...

 

Qu'est ce qui te redonne le sourire ? 

Une journée productive, où je peux voir le fruit de mon travail : rien de plus encourageant pour continuer et faire mieux.

 

Tu rêves de quoi ? 

Je rêve que chacun commence par s'accepter lui-même avant d'exclure ou rejeter son prochain. Souvent, une personne hostile à une autre pour des futilités, c'est une personne qui souffre et qui tente de fuir son problème en en inventant aux autres. Regardez la faille chez l'autre c'est plus facile que réalisée son introspection.

 

C'est quoi tes cauchemars ? 

Peur de l'échec professionnel et relationnel, car ils sont tous les deux susceptibles d'échouer puisqu'ils évoluent constamment.

 

T'es où dans 10 ans ? 

Peu importe, tant que je suis épanouie : un travail qui me donne envie de me lever chaque matin, des projets variés, un environnement familial et amical à portée de main...

 

C'est quoi pour toi avoir 20 ans ? 

Période de remise en question, effondrement de toutes les certitudes que tu avais depuis l'enfance. Passage à l'âge adulte difficile car prise de responsabilités, sentiment de solitude. Mais c'est aussi l'âge de l'aventure et des découvertes, l'âge de l'affirmation de soi.

 

 

 

Ghazi, 22 ans

 

 

Qui es tu ? Est ce que tu travailles sur un projet particulier en ce moment?

Je m'apelle Ghazi Jarrar et j'ai 22 ans. Je suis tunisien et j'étudie le journalisme dans une école parisienne. Pour le moment je ne travaille sur aucun projet particulier, mais je compte créer très prochainement mon propre site de sport.

 

Décris toi en 3 mots. 

Dynamique, courtois, souriant.

 

Qu'est ce que tu aimes le plus au monde ? 

C'est ma famille. L'amour qui nous réunit, nous donne du courage pour avancer vers l'avant et être confiant. Je me sens toujours heureux avec eux puisqu'ils me donnent tout ce dont j'ai besoin.

 

Qu'est ce que tu aimerais voir disparaître du monde ? 

Ce serait les guerres et les conflits, j'aimerais que le monde soit en paix !

 

La dernière chose dont tu es le plus fier ?

C'était le fait de m'inscrire dans une école de journalisme et de découvrir ce domaine qui est magnifique.

 

La dernière chose qui t'as rendu triste ?

Le fait d'avoir quitté mon pays pour étudier à l'étranger et de vivre loin de ma famille et de mes amis.

 

Qu'est ce qui te redonne le sourire ? 

C'est mon succès dans mes études. 

 

Tu rêves de quoi ? 

Je rêve d'être un journaliste de sport connu, surtout dans le monde du football.

 

C'est quoi tes cauchemars ? 

Un nouveau conflit mondial où la planète serait quasi détruite, voir mourir des innocents.

 

T'es où dans 10 ans ? 

C'est toujours difficile de prévoir son avenir, mais je pense que je serai en train de bosser en tant que journaliste de sport, sûrement dans le domaine footballistique . 

 

C'est quoi pour toi avoir 20 ans ?

Pour moi, c'est le début d'une nouvelle vie, d'une nouvelle aventure.

 

 

 

Alix, 20 ans

 

 

Qui es tu ?

Je m’appelle Alix, j’ai 20 ans et je vis à Paris. J’ai fais une prépa littéraire avant d’étudier la philosophie. Maintenant je me dédie à ma passion : le théâtre, je suis dans une école qui s’appelle les Cours Acquaviva. En parallèle je suis rédactrice pour Twenty depuis bientôt un an. J’écris des articles sur l’actualité culturelle et plus particulièrement sur le cinéma, ma seconde passion.

 

Décris toi en trois mots.

Belle, drôle et intelligente !

 

Qu'est ce que tu aimerais voir disparaître du monde ?

L’ignorance, la cause de tous les maux.

 

La dernière chose dont tu es la plus fière ?

Avoir arrêté mes études pour le théâtre, c’était un choix qui n’était pas facile à faire, écouter son envie profonde plutôt que tous les gens qui te disent que tu vas trimer. Aujourd’hui je fais ce que j’aime tous les jours et c’est tellement bien!

 

La dernière chose qui t’as rendu triste ?

J’ai pleuré en regardant la Boum, la nostalgie de la pré adolescence probablement.

 

Qu’est ce qui te redonne le sourire ?

Ecouter Georges Brassens.

 

Tu rêves de quoi ?

De jouer au cinéma, au théâtre, d’écrire et de réaliser des films, d’entrer à la Femis, de devenir chanteuse, de faire le tour du monde, d’écrire des livres! Des rêves j’en ai à foison, maintenant il n’y à plus qu’à se démener pour les réaliser!

 

C’est quoi tes cauchemars ?

Mon plus gros cauchemar justement serait de ne plus réussir à rêver, d’accepter la médiocrité, de perdre le désir, l’envie et la passion.

 

T’es où dans 10 ans ?

Je ne sais même pas où je serai l’année prochaine alors savoir où je serai dans 10 ans c’est impossible! C’est justement ça qui est très excitant! J’espère simplement que la Alix de 20 ans serait fière de la Alix de trente ans.

 

C’est quoi pour toi avoir 20 ans ?

C’est d’essayer tant bien que mal de garder son insouciance

 

Rechercher

×