Mais pourquoi ma soeur me déteste ?

Fusionnelles ou conflictuelles, les relations entre soeurs ne sont jamais vraiment anodines. Dans une optique d'apaisement fraternelle, Daphné a tenté de comprendre pourquoi sa petite soeur la détestait cordialement. Attention, minute psy !
03/12/2017

Depuis que je suis arrivée chez Twenty, j’ai fait quelques références à ma soeur en réunion de rédaction, et les autres membres ont très vite compris qu’elle était un être particulier. Par conséquent, on m’a poussée à faire un article sur ma soeur. J’ai 19 ans, ma soeur en a 16, et depuis environ une dizaine d’années, elle me voue une haine intarissable.

 

Ça peut paraître un peu étrange, dit comme ça, mais c’est une réalité.

 

Liste non exhaustive des raisons pour lesquelles je suis, selon ma soeur, une personne à éliminer de la planète.

 

10 - Mes ami-es sont aussi stupides que moi (elle ne les connait pas, mais elle ne les aime pas) alors qu’avant, elle voulait tout le temps jouer avec nous

 

9 - J’aime les paillettes (ce qui fait de moi une gamine selon elle) bon, en même temps, c’est vrai que j’aime beaucoup les paillettes, mais tout le monde ne peut pas vivre dans le style triste de Demna Gvasalia merde

 

8 - Je suis en échec scolaire (enfin je suis à la fac quoi) Ma sœur n’a jamais mis les pieds dans une fac, mais pour elle, être à la fac c’est ne pas avoir d’avenir. Oh, et elle veut faire une fac de médecine aussi.

 

7 - Je suis orientée très à gauche (elle est macroniste) Apparemment, avoir une opinion différente n’est pas autorisé, et je suis antipatriotique si jamais je conteste le gouvernement. Vive la démocratie.

 

6 - Je suis une « saltimbanque » (enfin j’ai fait L quoi) Cf point 8, la fac étant le prolongement de la section littéraire (ah bon ?)

 

5 - Je ne supporte pas la téléréalité (elle adore ça) Autant je respecte le talent de businesswomen des Kardashian, autant j’en ai rien à faire et ça me soule de voir ça quand je rentre dans le salon.

 

4 - Je n’écoute pas la même musique qu’elle (et ça la soule en voiture) et ce malgré le fait que j’utilise des écouteurs. Cette enfant est despotique.

 

3 - Je suis moche (c’est son argument pour que j’arrête de parler) Ce qui est un argument totalement fallacieux et absolument pas objectif ? Cf point 7 sur la démocratie et la liberté d’expression aussi.

 

2 - Je suis une idiote qui vit hors de la réalité (je suis journaliste) Franchement, pour quelqu’un qui m’accuse de vivre sur des clichés et des lieux communs, y’a deux trois petites choses à revoir…

 

1 - J’existe.

 

Ou plus exactement, j’existe depuis plus longtemps qu’elle. Si l’on creuse un petit peu sous la carapace de haine de ma soeur, on se rend compte qu’elle me hait car je suis l’aînée et pas elle. Quand elle était très jeune, elle voulait tout le temps être plus grande, jouer avec mes ami-es, être comme nous, et puis elle a grandi, et comme elle ne pouvait pas être moi, elle a décidé de me rejeter en bloc. Enfin je crois.

 

Pour avoir un avis un peu plus professionnel (et objectif), je suis allée poser quelques questions à une amie psychologue, dans le but de comprendre pourquoi ma soeur me déteste

 

Ma soeur rejette tout ce qui me concerne, quelque soit ce « tout », et je ne comprends pas vraiment pourquoi. Les relations familiales, c’est normal que ce soit difficile comme ça ?

 

Je pense que chaque personne a des relations familiales différentes, mais mon opinion personnelle dirait que elles ont plus tendance à être difficiles parce que on peut choisir nos amis mais pas notre famille ! On vit avec eux au quotidien aussi, ça change la donne. Il faut apprendre à accepter leurs défauts.

Au niveau de ta sœur, je pense que si tu en es arrivée à cette conclusion, c’est que ta sœur doit avoir forcément quelque chose à te reprocher à la base, même si c’est infime. Il faudrait que tu essayes d’entretenir une conversation avec elle afin de voir si c’est quelque chose de profond ou pas.

 

 

C’est lié à l’adolescence ou c’est permanent ?

 

Un peu des deux je pense. L’adolescence peut être une période très difficile, en particulier pour les cadet-tes qui vivent dans « l’ombre » des aîné-es.

 

 

Qu’est-ce que je pourrais faire pour améliorer les choses, sachant que je ne lui ai rien fait de mal ?

 

Continue d’essayer de communiquer, même si elle a tendance à refuser le dialogue, car il est important de lui montrer que tu veux essayer de construire une relation.

 

Est-ce que c’est grave docteur ?

 

Tout peut s’arranger, mais il est possible que cela prenne du temps… Ce qu’il faut, c’est persévérer. Cependant, si la relation devient vraiment toxique, il faut aussi savoir s’éloigner, au moins pour un temps.

 

Daphné Deschamps, qui espère que sa relation fraternelle va s’améliorer…

Rechercher

×