Twenty x Grand Cru Paris

Twenty a rencontré Laura et Benoit, deux membres du label Grand Cru Paris, pour parler un peu de cette jeunesse, de ses ambitions et de son envie dévastatrice, à toute épreuve, de créer et de se réaliser !
21/04/2017

 

« On est comme une grappe de raisins, qui va donner un très grand cru », répond Laura, 19 ans, à la question : Que signifie pour vous avoir vingt ans ? Le ton de l’interview est donné : j’ai en face de moi trois Twenties, surs de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vont devenir.
 
 
 

 

 

 

Laura, membre du label Grand Cru Paris, m’a proposé de rencontrer les fondateurs de son collectif. Je lui ai demandé de m’expliquer en trois mots en quoi consistait le label : « Musique, mode et évènements ». Un concept qui d’emblée m’a séduit. Seulement, en faisant quelques recherches sur eux, j’ai compris qu’ils baignaient dans un univers House. Moi, qui suis secoué par les sonorités de Kalash Criminel et bercé par les mélodies de PNL, je me suis demandé si nous arriverions tout de même à trouver un terrain d’entente, dans la mesure où nous ne partageons pas la même musique ? Je suis parti à leur rencontre avec malgré tout, un petit a priori.

On se donne rendez-vous en début de semaine, vers 14h, dans un bar à quelques mètres des Champs Elysées. Pour me rassurer, Laura m’envoie un texto : « Tkt pas, c’est le bar le moins cher des champs ahah ». Laura se pointe, accompagnée par Benoit, 23 ans, directeur artistique du label. On s’installe en terrasse.

 

Benoit m’introduit Grand Cru Paris de la sorte : « On se distingue en 3 activités : la mode, la musique et l’évènementiel. Nous somme huit au total. Une vraie bande de potes. Notre valeur première, c’est le made in France. On veut faire du Français ! Tous nos vêtements sont fabriqués sur le territoire ».

J’ai même vérifié sur l’étiquette du t-shirt que portait Laura, et cocorico, c’est 100% français !

 

Benoit, de manière assez logique, est également attaché à la recherche de qualité, dans toutes ses productions, en musique et dans la mode. Pour cela, il s’est mis en tête de dénicher des jeunes talents, qui entreprennent dans leurs domaines, pour les mettre en lumière.

 

Je ressens dans les propos de Benoit une détermination à toutes épreuves. Originaire de Marseille, il s’est senti obligé de s’exiler à Paris pour parvenir à réaliser ses objectifs. Néanmoins, plus tard, il souhaiterait retourner dans sa ville natale, dans le but de partager son expérience et de fédérer une réelle communauté autour de GCP (Grand Cru Paris).

 

 

En musique, GCP sort un mix chaque mois sur sa page SoundCloud. Un univers House très chill… moi qui ne suis d’ordinaire que peu sensible à ce style de musique, je me suis laissé séduire par eux. GCP a pour projet de sortir prochainement un EP avec un artiste lyonnais, et en mai, un projet de six titres regroupant six artistes. « La finalité pour nous serait une activité à 360°, c’est-à-dire, l’accompagnement, l’édition et le financement des artistes ».

« GCP est né il y a un an lorsque Clément, le fondateur a créé la première collection en un mois à peine » Benoit introduit leur deuxième discipline de la sorte. T-shirts, bombers et casquettes arborant le logo « Grand Cru Paris ». Clément, 20 ans est le fondateur de GCP.  Il  nous a rejoint après trente minutes d’entretien. Il prend immédiatement la parole pour nous parler de ce qu’il affectionne le plus : la mode. « On veut que les gens retiennent notre nom et s’identifie à ce que l’on fait » c’est l’objectif de la première collection qui est sortie l’année dernière.

 

Clément nous livre des informations inédites sur la prochaine collection. Elle sera grandement inspirée de l’univers parisien. Les vêtements seront très simples, avec un logo quasi inexistant, des matériaux raffinés et une production purement française.

 

Ils ont pour modèle de réussite Bleu de Paname, la Maison Kitsuné et Club 75. Comme ces marques, ils veulent vraiment développer la création dans leurs vêtements et non mettre le logo GCP sur des basics. La volonté d’unir le vêtement et l’associatif leur tient vraiment à cœur. L’objectif, pour eux, c’est de débloquer des fonds afin d’aider des personnes dans le besoin et y associer le nom de Grand Cru Paris.

Ils ne sentent pas en concurrence avec les autres marques parisiennes émergentes, ils veulent même collaborer avec eux et les voient comme de réelles sources d’inspiration. 

 

L’évènementiel est la troisième et dernière partie de leur triptyque disciplinaire, associant à la fois la musique et la mode, comme si les domaines étaient complémentaires. Leurs évènements associent nourriture, dégustation de grand cru, pop-up store et musique. Ils commencent généralement à 18h et ferment minuit. Impossible de rater le dernier métro.

Pour un label aussi jeune, ils ont déjà tourné à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon et Paris, première grosse date pour le collectif. A terme, leur objectif est de devenir une référence nationale dans ce type d’évènements.

 

GCP tips : « Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de vous lancer dans n’importe quel projet. Faites un putain de business plan. Conceptualisez bien votre idée, faites des schémas et ayez des ambitions sans limites. » 

 

Ainsi, l’amour sera le mot de la fin ! C’est ce qui frappe, quand on leur parle :  l’amour qu’ils ont investi dans leur projet, l’amour qu’ils entretiennent entre eux. Cet amour est contagieux, et ils veulent le propager, sur toute une génération qu’il leur ressemble.

 

 

 

Site internet : https://www.grandcruparis.com/

Facebook : https://www.facebook.com/GrandCruParis/?fref=ts

Ig :  https://www.instagram.com/grandcruparis/  @grandcruparis

Twitter : https://twitter.com/grandcruparis @grancruparis

 

Par Zakari Boukhari

Rechercher

×